Notre action en Haïti

La situation

Haïti est l’un des pays les plus pauvres du monde. Plus de la moitié de la population y vit dans l’extrême pauvreté et les besoins humanitaires sont énormes.

Dans une société dominée par les hommes, les femmes sont particulièrement vulnérables. Déjà affectées par les violences basées sur le genre, dont les féminicides, les femmes sont victimes de discrimination et ont un accès limité aux opportunités économiques.

Même si l’empreinte carbone d’Haïti est l’une des plus faibles au monde, c’est l’un des trois pays les plus vulnérables aux effets des changements climatiques, tels que l’érosion des sols et les phénomènes météorologiques intenses comme les ouragans et les inondations. Le pays est aussi situé sur une importante ligne de fracture sismologique.

Au niveau politique, le mandat du parlement est échu et le gouvernement est dysfonctionnel. L’absence de pouvoir a laissé la place aux gangs criminels qui prolifèrent et font des enlèvements contre rançon en toute impunité. Les institutions de l’État ont pratiquement toutes cessé de fonctionner.   

En août 2021, un autre important tremblement de terre de magnitude 7,2 a frappé Haïti. Cette fois c’est la péninsule sud du pays qui a été touchée. Contrairement au séisme de 2010 qui avait détruit Port-au-Prince, ce dernier tremblement de terre a secoué les régions rurales, ce qui a limité les pertes de vie à environ 2 500 personnes (comparativement à 280 000 en 2010). Cependant, plus de 80 000 familles ont perdu leurs maisons et leurs écoles, les routes ont été endommagées, et plusieurs productrices et producteurs agricoles ont perdu leurs récoltes.

Aujourd’hui, les gangs criminels contrôlent de grandes parties du pays et bloquent les routes d’accès et de sortie de la capitale. Une pénurie de carburant a créé une inflation galopante et des pénuries de nourriture. De nombreuses Haïtiennes et Haïtiens sont confrontés à l’insécurité alimentaire et certains même à la famine. À la suite de l’imposition de sanctions en novembre 2022, Développement et Paix – Caritas Canada a demandé au gouvernement du Canada d’en faire plus et d’écouter la population locale afin de trouver des solutions durables.

Notre travail

Démocratie et participation citoyenne | Democracy and citizen participation icon
Démocratie et participation citoyenne
Climat et justice écologique | Climate and ecological justice icon
Justice écologique
Justice pour les femmes | Justice for women icon
Justice pour les femmes
Aide humanitaire | Humanitarian aid icon
Aide humanitaire

Développement et Paix – Caritas Canada est présent en Haïti depuis les années 70 et a une très bonne connaissance des organisations locales. Notre présence de longue date nous permet d’œuvrer au changement social en renforçant les capacités des Haïtiennes et des Haïtiens et en répondant plus efficacement aux désastres liés au climat.

Notre travail est très respecté par le peuple haïtien et par d’autres organisations non gouvernementales, et nous atteignons des résultats significatifs. Nous avons aidé les communautés à passer de bénéficiaires d’aide humanitaire à participant·e·s à part entière dans des projets communautaires de développement à long terme, et nous avons renforcé les organisations locales pour qu’elles soient au premier plan des programmes d’aide d’urgence. Par exemple, à la suite de l’ouragan Matthew en 2016, nous avons appuyé les organisations locales dans la construction de 25 maisons à Cavaillon, une ville très touchée par cet ouragan. Ces maisons ont d’ailleurs résisté au tremblement de terre de 2021.

Notre approche renforce la dignité des Haïtiennes et des Haïtiens et les place au premier plan de leur propre développement. Nous soutenons des organisations locales qui œuvrent à opérer un changement positif au sein de leurs communautés et nous appuyons leurs efforts de plaidoyer auprès de leur gouvernement.

Nous travaillons auprès de groupes de femmes pour renforcer leurs capacités, veiller à ce qu’elles soient davantage respectées dans la société et pour s’attaquer à l’impunité des auteurs de viols. Ces groupes offrent de l’aide médicale, légale et psychosociale aux victimes de violences basées sur le genre. Cela implique un vaste programme de sensibilisation à la situation des femmes, mettant l’accent sur la prévention et la réduction des violences; cela implique aussi de s’engager avec des groupes d’hommes, dont des musiciens, des chauffeurs de taxis et de camions, pour leur offrir des modèles de masculinité positive.

Nous soutenons un programme post-tremblement de terre dans le département du Sud qui vise la reconstruction de 40 maisons pour des familles de Cavaillon qui ont perdu leur toit. Ce programme aide aussi la population paysanne à produire de la nourriture pour leur consommation et pour vendre sur les marchés locaux, grâce à l’accès au crédit.

Nous faisons la promotion de techniques agroécologiques pour contrer l’érosion produite par les changements climatiques. Notre travail avec les femmes paysannes renforce leur résilience et leur autonomie, en soutenant la production de volailles et d’œufs, de fruits et de légumes, et en créant des coopératives qui promeuvent leur participation. Notre approche en est une de souveraineté alimentaire : augmenter la production alimentaire au niveau local et réduire la dépendance aux importations alimentaires. 

Quelle est la prochaine étape de notre travail ?

Nous espérons le retour d’une certaine stabilité politique et d’un gouvernement opérationnel en Haïti. Ceci permettra à nos partenaires de travailler de manière plus efficace pour augmenter la production agricole locale, nourrir les communautés rurales et générer des revenus pour les petites communautés paysannes. De telles initiatives réduiront la dépendance aux produits alimentaires importés. L’augmentation de la stabilité politique permettra également de développer des initiatives de tourisme écologique. Nous prévoyons de continuer à travailler auprès des communautés qui ont bénéficié de programmes post-tremblement de terre, avec des initiatives de développement à long terme pour renforcer leur résilience et réduire leur vulnérabilité face aux prochaines catastrophes liées au climat.  

Ressources

Haïti, 10 ans après le séisme

Haïti sans faim – QSF 2014

Droits humains et dignité

Rapport | Haïti, 10 ans après le séisme

Le séisme meurtrier qui s’est abattu sur l’île a tué des milliers d’Haïtiennes et d’Haïtiens, laissant autour de lui autant de maisons arrachées, de bâtiments écroulés, d’arbres déracinés.

Au-delà de la destruction et des blessures, les impacts psychosociaux ont aussi été très importants. Développement et Paix – Caritas Canada oeuvrait déjà depuis 1972 auprès des communautés les plus vulnérables du pays, mais devant cette situation exceptionnelle, nous avons étendu notre champ d’action afin de soutenir les survivantes et les survivants du séisme.

depliant_fr_web_pages_corrige_ma_page_1_0

Brochure sur l'économie sociale et solidaire

La dernière phase du programme de reconstruction de Développement et Paix est consacrée à l’économie sociale et solidaire. Un montant de 3 millions de dollars a été consacré à la mise sur pied d’une douzaine d’entreprises sociales, actives aussi bien dans les domaines de l’agriculture, de la production avicole, de la confection textile ou encore de l’artisanat. Les profits générés serviront à financer les projets sociaux des organisations dont elles sont issues et à garantir l’autonomie financière de celles-ci.

devpaix_haiti_rapport_5ans_page_1

Rapport | Regard sur 5 ans d’action après le séisme de 2010

Le rapport Regard sur 5 ans d’action présente le bilan du programme de reconstruction mis en œuvre par Développement et Paix en Haïti, suite au violent séisme qui a frappé l’île le 12 janvier 2010. Nous y présentons les différentes actions menées en collaboration avec nos partenaires dans les domaines de l’aide humanitaire, de la reconstruction, des droits humains ainsi que de la sécurité et de la souveraineté alimentaire.

Appuyez notre travail à travers le monde !

Effectuez votre recherche

Restez informé·e

Ne manquez rien sur le travail de nos partenaires internationaux ou sur nos campagnes de sensibilisation et de mobilisation.

Inscrivez-vous dès maintenant à notre infolettre.